Vous savez, je suis née à une époque où on s’intéressait à ce que les gens avaient fait, plutôt qu’à ce qu’ils avaient. Je veux dire qu’on admirait les actes, la bravoure, la gentillesse, le travail. On se rendait service, on s’entre-aidait, on se parlait et on s’écoutait. On se réconfortait aussi parfois quand la vie nous jouait des tours.

Aujourd’hui, si tu n’as rien, tu n’es rien. On se pâme devant les possessions et on jauge une personne par sa propension à accumuler les biens physiques et matériels. Suis-je la seule à trouver cela complètement ahurissant et malsain ? À ces gens-là je dis « posez-vous une seule question : qu’emporterez-vous avec vous dans l’au-delà ? Votre belle voiture ? Non. Votre magnifique villa ? Sûrement pas. Votre assurance-vie ? Ahah, la bonne blague ! »

Moi, j’emporterai un trésor inestimable : ce que j’ai partagé avec ceux que j’aime. Les souvenirs impérissables de purs moments de bonheur. Parce que je me suis efforcée tout au long de ma vie de prendre le temps. Le temps d’aller voir mes amies, le temps de garder mes petits-enfants, le temps d’aimer… et je me suis rendu compte que le temps, c’est de l’or. C’est un cadeau, une chance qu’il faut saisir avant qu’elle ne disparaisse. Et si je me retrouve un jour clouée sur un lit d’hôpital à attendre la mort, ce sont ces moments, ces souvenirs qui me donneront la force d’accepter et qui me conforteront dans la certitude que la vie valait la peine d’être vécue.

Ces souvenirs me réchaufferont le cœur et éclaireront le crépuscule de ma vie d’une lumière douce et apaisante. Et contrairement à la richesse matérielle, rien ni personne ne pourra me les enlever.

Ce qu’on garde, c’est dans son cœur et son âme, pas dans son portefeuille.

Irène, philosophe du haut de ses 84 ans. Mulhouse, octobre 2019.

Vous aussi, comme Irène, vous aimeriez raconter votre histoire ? Vous avez plein de choses à dire mais ne savez pas forcément comment les écrire ? Contactez-moi en cliquant sur le bouton ci-dessous et rencontrons-nous à Colmar, Mulhouse ou Strasbourg pour un premier entretien : c’est gratuit et sans engagement.

Contactez-moi